Retour à l'accueil Accueil Plan du site Nous joindre Portail Québec - Ce lien externe s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre Recherche English Site du Ministre du Conseil Exécutif - Ce lien externe s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre
Menu Contenu
Secrétariat aux affaires autochtones
Accueil > Centre de presse > Communiqués > 1999 > Communiqué du 21 décembre 1999

SIGNATURE DE TROIS ENTENTES ENTRE LES ABÉNAQUIS D’ODANAK ET LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC

Québec, le 21 décembre 1999 – Le ministre des Transports, ministre délégué aux Affaires autochtones et ministre responsable de la Faune et des Parcs, monsieur Guy Chevrette, le député de Nicolet-Yamaska, monsieur Michel Morin, et le chef du Conseil de bande d’Odanak, monsieur Gilles O’Bomsawin, ont signé aujourd’hui trois importantes ententes visant à favoriser le développement de cette communauté dans un esprit de partenariat.

Québec et Odanak s’engagent ainsi à privilégier la voie de la discussion et de la négociation en vue de l’établissement d’une relation harmonieuse et durable.

L’entente-cadre constitue le cadre général dans lequel seront conclues des ententes dans divers secteurs d’intérêt commun, tels que la fiscalité, le code de sécurité routière, la santé et les transports, notamment en ce qui concerne l’utilisation et l’entretien des routes desservant la communauté d’Odanak.

Quant à l’entente particulière signée aujourd’hui, elle établit les modalités de programmation et de concertation ainsi que les engagements généraux des parties en matière de développement économique et d’infrastructures communautaires.

En vertu de cette entente, le Québec rend disponible une enveloppe financière de 1,4 million de dollars sur cinq ans, soit une somme annuelle moyenne de 280 000 $. Cet engagement est destiné au financement de projets de développement économique et d’infrastructures communautaires. À la suite de cette entente, le conseil de bande d’Odanak et le ministre vont convenir conjointement d’une programmation annuelle selon les priorités du conseil et en conformité avec les modalités du Fonds de développement pour les Autochtones mis sur pied par le gouvernement du Québec.

Une part importante du financement des projets – au moins 50 % – doit être assumée par la communauté, le gouvernement fédéral ou tout autre partenaire. Ainsi, le rôle du Québec en matière de développement socio-économique en milieu autochtone s’inscrit en complément à celui de fiduciaire du gouvernement fédéral. Le gouvernement québécois vise à fournir aux communautés autochtones un levier économique leur facilitant l’accès aux capitaux.

Le chef Gilles O’Bomsawin a affirmé : « Cette entente se veut un rapprochement entre la communauté abénaquise d’Odanak et le gouvernement du Québec. J’espère que le partenariat et le développement souhaités par nos deux parties se traduiront par des actions concrètes. Cette signature d’ententes est une ouverture intéressante pour la réalisation de projets prometteurs à Odanak. »

Le député Michel Morin s’est pour sa part réjouit du partenariat que concrétisent ces ententes. « Elle contribueront, sans aucun doute, au développement de la communauté d’Odanak et par conséquent au développement de la région du Centre-du-Québec », a-t-il ajouté.

« Ces ententes s’inscrivent dans la nouvelle approche définie dans les orientations du gouvernement du Québec rendues publiques en avril 1998, a déclaré le ministre Guy Chevrette. Je suis heureux que la communauté d’Odanak pose ce geste concret de partenariat avec le gouvernement du Québec. Nous continuons ainsi à favoriser le développement socio-économique des communautés autochtones et leur participation au développement économique de leur région. Je suis convaincu que l’enveloppe financière destinée à Odanak permettra d’accroître sensiblement l’emploi dans la communauté. »

- 30 -

Signature gouvernementale
Secrétariat aux affaires autochtones
905, avenue Honoré-Mercier, 1er étage - Québec (Qc)  G1R 5M6 - 418 643-3166
Dernière mise à jour :
Mise en ligne :