Accueil Plan du site Nous joindre Portail Québec Recherche English
Menu Contenu
Secrétariat aux affaires autochtones
Accueil > Centre de presse > Communiqués > 2001 > Communiqué du 13 février 2001

LE MINISTRE CHEVRETTE ET LES LEADERS AUTOCHTONES DRESSENT UN BILAN EXTRÊMEMENT POSITIF DE LEUR MISSION EUROPÉENNE

Québec, le 13 février 2001 – Le ministre des Transports, ministre délégué aux Affaires autochtones et ministre responsable de la Faune et des Parcs, monsieur Guy Chevrette, le président de la Société Makivik, monsieur Pita Aatami, le chef de la communauté attikamek d’Obedjiwan, monsieur Simon Awashish, et le chef de la communauté innue de Mashteuiatsh, monsieur Clifford Moar, dressent un bilan extrêmement positif de la mission qu’ils ont effectuée du 30 janvier au 10 février dernier dans trois villes européennes, soit Paris, Bruxelles et Londres.

« Cette mission nous a permis de réaliser à quel point les relations entre le gouvernement du Québec et les Autochtones sont méconnues des Européens et qu’il nous reste beaucoup à faire pour corriger les perceptions véhiculées jusqu’à maintenant, a déclaré le ministre Chevrette. Par la sincérité, la transparence et l’authenticité de nos échanges, nous avons présenté aux divers intervenants rencontrés une vision plus réaliste des relations entre le Québec et les Autochtones ».

Ainsi, dans chacune des capitales visitées, le ministre et les leaders ont expliqué, à partir de leur propre perspective, l’évolution et l’état actuel des relations entre le Québec et les Autochtones. Ils ont notamment abordé les questions du respect de l’identité culturelle des nations autochtones, des conditions socio-économiques et du développement des communautés ainsi que de l’autonomie gouvernementale par la négociation d’ententes.

« J’ai confiance que la mission donnera des résultats positifs, a déclaré le président de la Société Makivik, monsieur Aatami. Les Européens comprennent maintenant davantage qui nous sommes et quelles sont nos aspirations. J’ai présenté, en toute franchise, l’évolution de la relation entre le Québec et les Inuits depuis la signature de la Convention de la Baie-James et du Nord québécois, en soulignant l’amélioration marquée de nos rapports au cours des dernières années ».

« Pour la première fois, j’ai eu la chance, sans aucune contrainte, de présenter et de faire connaître ma communauté et la nation attikamek sur la scène internationale. Les tribunes auxquelles j’ai participé m’ont permis de rencontrer des gens de grande valeur et d’entretenir des discussions des plus profondes et des plus enrichissantes », s’est réjoui le chef de la communauté attikamek d’Obedjiwan, monsieur Awashish.

Le chef de la communauté innue de Mashteuiatsh, monsieur Moar, qui a traité de l’Approche commune récemment convenue avec le Conseil tribal Mamuitun, a déclaré : « Les gens ont été impressionnés par l’approche de dialogue et de reconnaissance mutuelle que nous avons adoptée. Il reste du travail à faire, mais j’ai le sentiment que nous sommes en train de paver la voie à un modèle inédit de coexistence harmonieuse qui pourra servir d’exemple à d’autres, tant au Québec que sur la scène internationale ».

Soulignons que pour la première fois, un ministre du gouvernement du Québec entreprenait une telle mission d’information en compagnie de trois leaders autochtones démocratiquement élus. « Il faudra répéter l’expérience et poursuivre l’œuvre amorcée au cours des deux dernières semaines. J’ai l’intention de multiplier les actions afin de développer un véritable réseau de relayeurs en Europe, certes, mais également au Québec, aux États-Unis, au Mexique et dans les pays scandinaves », a ajouté monsieur Chevrette.

« Je tiens à remercier messieurs Aatami, Awashish et Moar d’avoir accepté mon invitation à participer à cette mission. À travers nos nuances et parfois même nos différences, nous avons présenté un message commun de respect et de collaboration. Ce sont des leaders politiques forts, qui ont choisi de travailler avec le gouvernement du Québec à l’amélioration des conditions de vie et au développement, afin d’offrir un avenir meilleur à leurs jeunes », de conclure le ministre Chevrette.

- 30 -

Source :
Édith Rochette
Attachée de presse
(418) 643-6980

Signature gouvernementale
Secrétariat aux affaires autochtones
905, avenue Honoré-Mercier, 1er étage - Québec (Qc)  G1R 5M6 - 418 643-3166
Dernière mise à jour :
Mise en ligne :