Return to home page Home page. Site map. To contact us. Québec Portal This external link will open a new window. Search Français. Ministre du Conseil Exécutif - This external link will open a new window.
Menu Contenu
Secrétariat aux affaires autochtones
Home > Press centre > Press releases > 2012 > May 7, 2012

Entente de partenariat pour favoriser la réussite des élèves de communautés membres du Conseil en Éducation des Premières Nations du Québec

ODANAK (Québec), le 4 mai 2012 Les gouvernements du Canada et du Québec et l’Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador (APNQL), au nom du Conseil en Éducation des Premières Nations du Québec (CEPN), ont signé une entente visant à soutenir et améliorer la réussite scolaire des élèves des Premières Nations.

« Cette entente est un autre exemple concret de notre détermination à travailler ensemble pour faire en sorte que les élèves des Premières Nations reçoivent l’enseignement dont ils ont besoin pour réussir – que leur classe se trouve dans une réserve ou ailleurs, a déclaré l’honorable John Duncan, ministre des Affaires autochtones et du développement du Nord canadien. Le Plan d’action économique 2012 a confirmé des investissements additionnels de 275 millions de dollars en éducation, répartis sur trois ans, ce qui contribuera à la poursuite du travail entrepris pour fournir aux élèves des Premières Nations une éducation qui leur permettra de réaliser leurs aspirations et d’être des participants actifs à une économie canadienne dynamique. »

« Les obstacles sont nombreux sur le parcours des jeunes élèves autochtones. Je me réjouis de cette entente qui permettra de mettre de l’avant des outils pédagogiques et les conditions qui favoriseront la réussite scolaire des élèves, a mentionné le ministre responsable des Affaires autochtones, Geoffrey Kelley. Je crois que par le geste que nous posons aujourd’hui, nous démontrons que nous avons à cœur la réussite des jeunes et que nous sommes prêts à déployer les moyens nécessaires pour les soutenir dans leur apprentissage. Nous affirmons aussi notre souhait que les jeunes Québécois et Autochtones apprennent et développent leurs compétences ensemble. Ils pourront ainsi le faire en s’enrichissant mutuellement de leur langue, de leur culture et de leurs connaissances. »

Ghislain Picard, Chef de l’APNQL, a déclaré : « J’entretiens l’espoir que ce partenariat contribuera à comprendre les besoins des élèves des Premières Nations et aidera chacune des parties, dans le cadre de ses responsabilités et compétences et dans une volonté de collaboration et d’échange d’expertise, à préparer ces élèves à prendre la place qui leur revient dans la société en général et comme citoyens des Premières Nations. Il reste encore beaucoup à faire pour améliorer les conditions de vie des

Premières Nations et nous savons tous qu’il y a un fort consensus à l’effet que l’éducation doit davantage être perçue comme un investissement qu’une dépense pour y parvenir. Aussi, je tiens à souligner la récente décision du présent gouvernement d’appuyer une motion comportant un engagement à financer adéquatement les écoles des Premières Nations, et ce, de façon à ce que tous les jeunes des Premières Nations, sans exception, aient accès à une éducation de qualité. Il s’agit d’un engagement que j’ai hâte de voir se réaliser et auquel l’APNQL et le CEPN se feront un plaisir d’apporter leur contribution. »

« Toutes les stratégies mises en œuvre pour soutenir la réussite scolaire font appel à la collaboration et à la solidarité. En signant ce protocole d’entente, nous exprimons clairement notre volonté de renforcer le dialogue et la cohésion au sein de nos actions en faveur des élèves des Premières Nations. Où qu’ils soient, les jeunes ont besoin d’encouragements et d’un appui ferme pour s’engager avec confiance dans un cheminement scolaire qui leur permettra de développer leur plein potentiel », a fait savoir la ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, Mme Line Beauchamp.

Cette entente tripartite officialise l’engagement de toutes les parties à collaborer en tant que partenaires. De plus, l’entente contient un plan d’action conjoint, dont l’objectif premier est de soutenir la réussite des élèves, en particulier ceux qui doivent passer d’un système d’éducation à un autre. Un des principaux objectifs de l’entente est de mettre sur pied un processus qui permette au système d’éducation des Premières Nations et au système éducatif provincial de travailler ensemble plus efficacement.

Le CEPN représente 22 des 40 Premières Nations au Québec, dont 10 sont signataires de cette entente, qui profitera à près de 3 200 élèves. L’entente comporte une clause optionnelle d’adhésion pour la participation ultérieure d’autres Premières Nations.

Cette entente est signée en vertu du Programme des partenariats en éducation du gouvernement fédéral. D’autres ententes tripartites en éducation ont été conclues dans plusieurs provinces, notamment au Nouveau‑Brunswick, au Manitoba, en Alberta, à l’Île‑du‑Prince‑Édouard, en Nouvelle‑Écosse et en Colombie-Britannique. De plus, une entente sous-régionale a également été conclue en Saskatchewan.

– 30 –

Signature gouvernementale
Secrétariat aux affaires autochtones
905, avenue Honoré-Mercier, 1er étage - Québec (Qc)  G1R 5M6 - 418 643-3166
Online as of: May 7, 2012