Return to home page Home page. Site map. To contact us. Québec Portal This external link will open a new window. Search Français. Ministre du Conseil Exécutif - This external link will open a new window.
Menu Contenu
Secrétariat aux affaires autochtones
Home > Press centre > Press releases > 2013 > August 8, 2013

La ministre Élizabeth Larouche en visite dans la communauté algonquine de Pikogan

Québec, le 8 août 2013  –La ministre déléguée aux Affaires autochtones, Mme Élizabeth Larouche, était de passage dans la communauté algonquine de Pikogan, hier et aujourd’hui. Elle a rencontré le Chef du Conseil de la Première Nation Abitibiwinni, M. Bruno Kistabish et a pris part à la cérémonie dédiée aux anciens pensionnaires de Saint-Marc-de-Figuery.

Cette première visite officielle de Mme Larouche à Pikogan était l’occasion, pour la ministre et le Chef Kistabish, de discuter de divers sujets, notamment les enjeux liés aux négociations entre le gouvernement du Québec, Lac-Simon et Pikogan. « Je suis très heureuse d’être ici aujourd’hui pour rencontrer et visiter la communauté algonquine de Pikogan. Je souhaite entretenir avec le Conseil de la Première Nation Abitibiwinni un dialogue sincère et empreint de respect pour que nous puissions avancer  ensemble dans une relation solide et durable », a indiqué hier la ministre Larouche.

Mme Larouche a pris part à la cérémonie d’ouverture de la Commémoration 2013 du pensionnat de Saint-Marc-de-Figuery. Les  activités de commémoration se déroulent du 8 au 11 août et rassemblent plus de sept communautés autochtones. Pour l’occasion, Mme Larouche était accompagnée du vice-premier ministre, ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation et député d’Abitibi-Ouest, M. François Gendron.

« Il était important pour moi, ainsi que ma collègue ministre et députée d’Abitibi-Est, Élizabeth Larouche, de venir témoigner notre solidarité aux représentants des communautés concernées non seulement à titre de membres du gouvernement du Québec, mais également à titre d’élus de la région, et ce, en guise de fraternité », a déclaré le ministre François Gendron.
 
Rappelons qu’au Canada, de 1870 et pendant plus d’un siècle, environ 150 000 enfants d’origine autochtone ont été retirés de leurs familles pour être placés dans des pensionnats. Dix de ces pensionnats étaient implantés au Québec, dont celui de Saint-Marc-de-Figuery, situé à proximité d’Amos. Cet établissement a accueilli de nombreux enfants autochtones entre 1955 et 1974. La Commission de vérité et réconciliation, de passage en Abitibi-Témiscamingue en février dernier, visait à faire la lumière sur ce qui s'était produit dans ces établissements, ainsi qu’à guider et engager les victimes dans leur processus de guérison. La Commission avait donné lieu à de vibrants témoignages de survivants du pensionnat indien de Saint-Marc-de-Figuery.

« Nous ne pourrons pas réécrire l’histoire collective et individuelle, ni effacer entièrement les cicatrices laissées par la maltraitance. Mais en faisant en sorte que vos expériences soient entendues, en faisant connaître ce triste pan de notre histoire, d’une certaine manière, nous nous approcherons d’un sentiment de justice rendue, et nous pourrons bâtir ensemble le Québec uni et respectueux dont nous rêvons, pour nous et les générations futures », a déclaré la ministre.

À la suite de la Commission, Mme Larouche s’était d’ailleurs engagée à aller plus loin dans le rapprochement des peuples. Des travaux du Secrétariat aux affaires autochtones ont débuté à cet effet afin d’élaborer un plan d’action pour contrer le racisme et la discrimination envers les Autochtones.

– 30 –


  • La ministre Élizabeth Larouche en compagnie du chef Bruno Kistabish et des membres du Conseil de la Première Nation Abitibiwinni.


Signature gouvernementale
Secrétariat aux affaires autochtones
905, avenue Honoré-Mercier, 1er étage - Québec (Qc)  G1R 5M6 - 418 643-3166
Online as of: August 8, 2013