Accueil Plan du site Nous joindre Portail Québec Recherche English
Menu Contenu
Secrétariat aux affaires autochtones
Accueil > Centre de presse > Communiqués > 2013 > 20 novembre 2013

6e rencontre du Groupe de travail sur les Affaires autochtones (GTAA)

La ministre Élizabeth Larouche presse son homologue fédéral de mettre fin au désengagement du Canada en matière d’affaires autochtones

Québec, le 20 novembre 2013. – La ministre déléguée aux Affaires autochtones, Mme Élizabeth Larouche, a participé, hier, à Winnipeg, à la rencontre entre les ministres responsables des Affaires autochtones des provinces et des territoires et les dirigeants des organisations autochtones nationales. Elle a profité de l’occasion pour rappeler au ministre des Affaires autochtones et du développement du Nord canadien, M. Bernard Valcourt, les responsabilités du gouvernement du Canada à l’égard des Autochtones du Québec, notamment les Inuits.

« Il est essentiel que le ministre fédéral des Affaires autochtones participe régulièrement aux travaux de ce groupe de travail. Le gouvernement fédéral doit être un partenaire actif à la hauteur de ses responsabilités constitutionnelles et fiduciaires à l’endroit des Autochtones », a fait valoir Mme Larouche.

La ministre a expliqué que l’on assiste à un désengagement du gouvernement fédéral en matière d’affaires autochtones. « Depuis une dizaine d’années, nous constatons un désengagement du gouvernement fédéral dans les communautés autochtones du Québec, et ce, malgré la croissance des besoins. De notre côté, nous avons plutôt choisi d’augmenter de manière soutenue notre appui financier aux communautés autochtones. Ottawa doit rapidement emboîter le pas et participer activement à l’amélioration des conditions de vie des Premières Nations et des Inuits du Québec », a précisé Mme Larouche.

Selon les données du Secrétariat aux affaires autochtones, pour chaque dollar investi en 2003-2004 par le gouvernement fédéral dans les communautés autochtones du Québec, le gouvernement du Québec investissait 1,19 $, soit environ 20 % de plus, alors qu’en 2009-2010, pour chaque dollar investi par le fédéral, le Québec investissait 1,61 $, soit environ 60 % de plus. De plus, le gouvernement du Québec assume à lui seul 75 % de l’augmentation des transferts publics effectués dans les communautés autochtones entre 2003 et 2010. Enfin, pendant cette même période, l’augmentation des transferts aux Autochtones a été sept fois plus importante de la part du Québec que du fédéral.

« Ce désengagement du gouvernement fédéral a de sérieuses conséquences à plusieurs niveaux. Concrètement, il est en partie responsable de la crise du logement qui sévit au Nunavik. Cette crise contribue à aggraver une multitude de problèmes sociaux, notamment le décrochage scolaire et la violence familiale », a ajouté la ministre.

Cette 6e rencontre du Groupe de travail sur les Affaires autochtones (GTAA), qui s’est tenue sur deux jours, soit les 18 et 19 novembre derniers, visait à discuter des progrès réalisés en matière d’éducation, de développement économique, de logement, de violence envers les femmes autochtones et de gestion des urgences dans les réserves. Les membres du Groupe se sont notamment mobilisés pour réitérer leur demande au gouvernement fédéral de tenir une enquête publique nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées.

Rappelons que le GTAA a été créé en 2009 par le Conseil de la fédération, pour examiner comment le gouvernement fédéral, les provinces, les territoires et les organisations autochtones peuvent travailler ensemble, afin d’améliorer de façon concrète les conditions de vie des communautés autochtones. La prochaine rencontre du Groupe de travail se tiendra en avril 2014.

– 30 –

Signature gouvernementale
Secrétariat aux affaires autochtones
905, avenue Honoré-Mercier, 1er étage - Québec (Qc)  G1R 5M6 - 418 643-3166
Mise en ligne : 20 novembre 2013