Accueil Plan du site Nous joindre Portail Québec Recherche English
Menu Contenu
Secrétariat aux affaires autochtones

Conditions de vie des Autochtones à Val-d’Or

Les ministres Geoffrey Kelley et Luc Blanchette, accompagnés du député d’Abitibi-Est, Guy Bourgeois, inaugurent les nouveaux locaux de l’organisme Chez Willie

Val-d’Or, le 1er mars 2016. – Le ministre responsable des Affaires autochtones, Geoffrey Kelley, a assisté, aujourd’hui, à l’inauguration des nouveaux locaux du centre de jour Chez Willie, à Val-d’Or. Il était accompagné, pour l’occasion, du ministre délégué aux Mines et ministre responsable des régions de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec, Luc Blanchette, et du député d’Abitibi-Est et adjoint parlementaire du ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable du Plan Nord, Guy Bourgeois.

Chez Willie est le fruit d’une concertation du milieu, sous l’impulsion déterminante du Centre d'amitié autochtone de Val-d’Or, en réponse au phénomène grandissant d’itinérance. L’aide gouvernementale a permis de bonifier considérablement l’offre de services au centre de jour. Le personnel de l’organisme accueille les personnes en situation d’itinérance ou d’extrême vulnérabilité. Chez Willie est un lieu sécuritaire où elles se retrouvent à l’abri du froid et des situations précaires et où elles peuvent également recevoir de l’aide, du soutien et de l’accompagnement culturellement pertinent et sécurisant. Ce lieu de répit compte deux étages : le rez-de-chaussée est un espace de sursis pour les femmes et les hommes en situation d’itinérance, de toxicomanie, d’exclusion et de grande vulnérabilité en matière de santé, tandis que le sous-sol est réservé aux femmes qui veulent se sortir de la prostitution.

Actuellement, quatre ressources professionnelles accueillent la clientèle qui a besoin de répit, et deux intervenants psychosociaux ont été embauchés afin de mener des rencontres individuelles et de groupe, d’amorcer des démarches de thérapie, d’effectuer de la prévention (ITSS, consommation, violence, etc.) et d’accompagner vers un mieux-être les personnes en situation de rupture sociale pouvant souffrir de problèmes multiples.

« Depuis l’ouverture de Chez Willie, les personnes en situation d’itinérance et les femmes en difficulté peuvent désormais trouver, à Val-d’Or, un lieu de répit accueillant, sécurisant et respectueux. Je souhaite de tout cœur que ces personnes constatent une amélioration réelle de leur qualité de vie et qu’elles y trouvent tout le réconfort et le soutien dont elles ont besoin. L’ouverture de Chez Willie est un pas parmi d’autres mesures gouvernementales que nous avons récemment annoncées, et nous sommes déterminés à poursuivre cet important travail avec la collaboration indispensable de la communauté », a déclaré le ministre Kelley.

« Personne ne peut demeurer insensible à la détresse humaine. Je suis convaincu que Chez Willie apportera une belle complémentarité aux ressources déjà en place; je pense, entre autres, au Centre d’amitié autochtone. Ce type d’initiative est positif non seulement pour la clientèle dans le besoin, mais pour toute la population de l’Abitibi-Témiscamingue, car c’est de cette façon que nous arriverons, tous ensemble, à bâtir un avenir meilleur », a ajouté le ministre Blanchette.

« Il n’existait aucun service de la sorte auparavant à Val-d’Or. Il était nécessaire, pour faire suite au projet pilote de l’hiver dernier, de pouvoir assurer la pérennité de ce service essentiel. Bien sûr, il nous faut poursuivre le travail de prévention et offrir aux jeunes Autochtones et non-Autochtones la promesse d’un avenir meilleur. Nous devons leur permettre de réaliser le potentiel qu’ils ont en eux. Nous continuerons donc à travailler de concert afin de faire de Val-d’Or une ville accueillante et bienveillante », a souligné le député Guy Bourgeois.

On se souviendra que le premier ministre, Philippe Couillard, avait annoncé, en novembre dernier, au terme d’une rencontre avec l’Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador, une série de mesures visant à améliorer les conditions de vie des femmes autochtones.

– 30 –

Signature gouvernementale
Secrétariat aux affaires autochtones
905, avenue Honoré-Mercier, 1er étage - Québec (Qc)  G1R 5M6 - 418 643-3166
Mise en ligne : 1er mars 2016