Accueil Plan du site Nous joindre Portail Québec Recherche English
Menu Contenu
Secrétariat aux affaires autochtones
Accueil > Centre de presse > Communiqués > 2016 > 7 décembre 2016

Exploitation minière

Les ministres Geoffrey Kelley et Luc Blanchette présentent une entente historique sur la consultation et l’accommodement entre la Première Nation Abitibiwinni et le Gouvernement du Québec

Québec, le 7 décembre 2016. – Aujourd’hui, une entente inédite dans l’histoire des relations avec la Première Nation Abitibiwinni, portant sur la consultation et l’accommodement, a été présentée par le ministre responsable des Affaires autochtones, Geoffrey Kelley, le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs et ministre responsable de la région de l’Abitibi-Témiscamingue, Luc Blanchette, et le chef de la Première Nation Abitibiwinni, David Kistabish.

« C’est la première fois que le Gouvernement du Québec s’engage, dans une entente, à décrire en détail des processus de consultation dans le secteur minier auprès d’une communauté autochtone, sur un territoire clairement défini, en dehors d’un processus global de négociations territoriales. L’entente consacre l’importance accordée au dialogue par chacune des parties. Je suis fier du travail que nous avons réalisé avec la Première Nation Abitibiwinni et suis persuadé que c’est un modèle qui sera repris par d’autres nations autochtones afin d’arriver à la conclusion d’ententes similaires », a déclaré le ministre Kelley.

« Cette entente laisse entrevoir une nouvelle ère de collaboration avec la Première Nation Abitibiwinni, qui est engagée dans le développement économique de son territoire. Elle va faciliter la mise en œuvre d’autres projets porteurs pour toute la région, car elle permettra d’amorcer les discussions à partir d’un modèle commun et d’une compréhension collective des enjeux, ce qui facilitera grandement les échanges et l’élaboration des projets », a fait valoir le ministre Blanchette.

« L’importance que revêt pour nous la mise en place d’un processus précis de consultation a été bien entendue par Québec. L’obligation du gouvernement de nous consulter et de nous accommoder est maintenant mieux définie, ce qui nous permet d’entrevoir le futur en matière d’exploitation minière de façon optimiste, et ce, au bénéfice de l’ensemble des membres de la communauté d’Abitibiwinni. Espérons que la conclusion de cette toute première entente d’importance entre le gouvernement et notre communauté soit annonciatrice d’une authentique nouvelle relation de nation à nation », a expliqué le chef David Kistabish.

Cette entente a pour objectifs de préciser les processus de consultation applicables aux activités minières et de déterminer un territoire d’application, de faciliter l’expression des préoccupations de la Première Nation Abitibiwinni en matière d’exploitation minière, d’améliorer les rapports entre la Première Nation Abitibiwinni et le Gouvernement du Québec, d’encourager et de faciliter les relations entre la communauté et les promoteurs et, ultimement, de prévenir les différends qui pourraient survenir. Elle prévoit également la création d’un secrétariat aux ressources naturelles, dont le financement sera assuré par le Fonds d’initiatives autochtones II – volet consultation. Une somme de 200 000 $ sera allouée pour la mise en place du secrétariat et le financement de sa première année de fonctionnement.

« Cette entente est révélatrice de notre volonté ferme d’associer les Premières Nations au développement économique ainsi qu’à la protection de l’environnement et du territoire. L’entente annoncée aujourd’hui contribue directement à l’établissement d’un climat favorable à la mise en valeur des ressources naturelles sur le territoire convenu », a déclaré le ministre Arcand.

« Je suis heureux que cette initiative se fasse dans la région, preuve que les acteurs socio-économiques des communautés sont essentiels à l’exploitation harmonieuse de nos ressources. Cette initiative ne peut qu’être saluée, et je suis persuadé qu’elle favorisera une meilleure coexistence. Le futur secrétariat aux ressources naturelles sera un outil supplémentaire au développement de la Première Nation Abitibiwinni », a précisé le député d’Abitibi-Est, Guy Bourgeois.

– 30 –

Signature gouvernementale
Secrétariat aux affaires autochtones
905, avenue Honoré-Mercier, 1er étage - Québec (Qc)  G1R 5M6 - 418 643-3166
Mise en ligne : 7 décembre 2016