Return to home page Home page. Site map. To contact us. Québec Portal This external link will open a new window. Search Français. Ministre du Conseil Exécutif - This external link will open a new window.
Menu Contenu
Secrétariat aux affaires autochtones
Home > Press centre > Press releases > 2018 > February 12, 2018

Conditions de vie des femmes autochtones à Val-d’Or

Le Gouvernement du Québec est fier de financer l’initiative Mikizi – culturellement et collectivement pour elles

Val-d'Or, le 12 février 2018. – Le Gouvernement du Québec est heureux de confirmer un soutien financier de 238 175 $ au Centre d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALACS) Assaut sexuel secours de Val-d’Or, pour l’initiative Mikizi –culturellement et collectivement pour elles. Le gouvernement considère le CALACS de Val-d’Or comme un partenaire de choix, du fait de son mandat d’enrayer la violence sexuelle sous toutes ses formes et de lutter pour l’amélioration des conditions de vie des femmes.

Le ministre responsable des Affaires autochtones, Geoffrey Kelley, a confirmé l’appui financier du Gouvernement du Québec lors de sa visite de la région. Il a également souligné le rôle concret et crucial de l’organisme dans le soutien apporté aux femmes et aux filles autochtones. Depuis quelques années, le CALACS de Val-d’Or s’emploie à créer des liens solides avec les deux communautés algonquines de la MRC de La Vallée-de-l’Or, soit Lac-Simon et Kitcisakik, ainsi qu’avec les organismes de la région qui œuvrent auprès des Autochtones en milieu urbain, et ce, afin d’offrir des services culturellement adaptés.

L’aide financière d’un montant maximal de 238 175 $, échelonnée sur trois ans, provient du Fonds d’initiatives autochtones III, volet Développement social, du Secrétariat aux affaires autochtones et permettra à l’organisme de mettre en place l’initiative Mikizi – culturellement et collectivement pour elles, qui agira sur quatre axes, soit l’intervention, la prévention, la concertation ainsi que la formation et la visibilité.

Par ailleurs, le ministre a également visité le Centre d’entraide et d’amitié autochtone de Senneterre. Cette visite lui a permis de constater la mise en place du service d’intervention psychosocial, dont le financement avait été annoncé en avril dernier. Le nouveau service permet d’offrir un accompagnement culturellement pertinent et sécurisant aux Autochtones établis ou de passage dans la ville de Senneterre.

Citations :

« Avant tout, je tiens à saluer le travail exceptionnel du CALACS de Val-d’Or et du soin qu’il prend à écouter et appuyer les femmes et aux filles autochtones qui se retrouvent dans des situations très difficiles. Parmi les nouveaux services qui seront déployés, le projet Mikizi permettra également l’ajout de deux nouvelles ressources dédiées à la clientèle autochtone de la région, permettant ainsi de leur offrir un accompagnement culturellement adapté. Notre gouvernement est en action dans le dossier de la violence faite aux femmes autochtones et nous continuerons à collaborer avec tous nos partenaires afin d’améliorer leurs conditions de vie. »

Geoffrey Kelley, ministre responsable des Affaires autochtones

« Je me réjouis de la mise en place d’une telle initiative, qui agira non seulement auprès des femmes et des filles autochtones dans le besoin, mais également en matière de prévention de l’exploitation sexuelle et des agressions sexuelles. La violence sous toutes ses formes doit être enrayée, et cela commence par une sensibilisation proactive. Je suis fier du travail accompli par l’équipe du CALACS de Val-d’Or. » 

Luc Blanchette, ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs et ministre responsable de la région de l’Abitibi-Témiscamingue

« La crise sociale qui a sévi à Val-d’Or, à l’automne 2015, a mis en lumière les problèmes vécus par les femmes et les adolescentes autochtones en matière d’agressions sexuelles et d’exploitation sexuelle. Notre gouvernement s’est, dès lors, employé à trouver des solutions pour leur venir en aide. Mikizi – culturellement et collectivement pour elles constitue un bon exemple de réponse à ces enjeux, et j’espère que plusieurs autres initiatives du genre verront le jour à travers le Québec. »

Hélène David, ministre responsable de l’Enseignement supérieur et ministre responsable de la Condition féminine

« La protection et la sécurité des femmes et des jeunes autochtones constituent une cause qui me tient à cœur. Cette initiative du CALACS de Val-d’Or est une source d’inspiration et elle apporte certainement un vent d’espoir pour les membres des communautés algonquines de la région. Je suis convaincue que ce programme améliorera considérablement les conditions de vie de plusieurs familles. »

Lucie Charlebois, ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines Habitudes de vie

« J’ai confiance que l’initiativeMikizi – culturellement et collectivement pour ellespermettra aux femmes et aux filles autochtones vulnérables de retrouver la dignité et la place qui leur revient au sein de leur collectivité. C’est un défi et un devoir essentiels! Ce soutien financier confirme l’appui du gouvernement pour trouver des solutions rapides et efficaces. »

Guy Bourgeois, député d’Abitibi-Est

– 30 –

Signature gouvernementale
Secrétariat aux affaires autochtones
905, avenue Honoré-Mercier, 1er étage - Québec (Qc)  G1R 5M6 - 418 643-3166
Online as of: February 12, 2018