Accueil Plan du site Nous joindre Portail Québec Recherche English
Menu Contenu
Secrétariat aux affaires autochtones

Stratégie d’action jeunesse crie 2017-2022

Les jeunes Cris mobilisés pour prendre charge de leur avenir

Québec, le 28 mai 2018. – Dans sa Stratégie d’action jeunesse 2016-2021, qui émane de la Politique québécoise de la jeunesse 2030, le Gouvernement du Québec invite la jeunesse autochtone à se mobiliser. De là découle l’élaboration de la Stratégie d’action jeunesse crie 2017-2022, qui a fait l’objet d’une importante consultation auprès des jeunes des neuf communautés cries.

Le député d’Ungava et adjoint parlementaire du ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Jean Boucher, a profité des festivités du 350e anniversaire de Waskaganish pour présenter les grandes lignes de la Stratégie d’action jeunesse crie, que le Gouvernement du Québec soutient à raison de 400 000 $ par année, pendant quatre ans. Élaborée par le Conseil jeunesse de la nation crie, à la demande du Gouvernement de la nation crie, la Stratégie repose sur six principaux objectifs :

  • l’éducation et l’aide à la réussite scolaire;
  • la santé et le mode de vie actif;
  • la tradition et la culture;
  • l’emploi et l’entrepreneuriat;
  • le développement personnel et social;
  • la participation citoyenne.

Le Conseil a le mandat de mobiliser les jeunes au sein de leur communauté pour une plus grande prise en charge de leur avenir, en plus d’élaborer et de mettre en œuvre des actions culturellement pertinentes et des initiatives qui répondent aux réalités exprimées.

Citations :

« Par sa contribution financière, le Gouvernement du Québec encourage la prise en charge de la communauté crie à travers des initiatives et des actions qui répondent aux attentes exprimées. Les jeunes de 15 à 35 ans constituent 36 % de la population crie et ils sont déjà actifs au sein de leur communauté. En ce sens, nous sommes convaincus que la mobilisation que réussira à générer le Conseil jeunesse autour de projets porteurs portera ses fruits et qu’il en ressortira des bienfaits à long terme sur le territoire et sur les communautés cries. »

Jean Boucher, député d’Ungava et adjoint parlementaire du ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs

« La jeunesse est notre avenir. Ceci est d’autant plus vrai pour les communautés autochtones qui sont particulièrement jeunes et surtout, remplies de potentiel. Dans son Plan d’action gouvernemental pour le développement social et culturel des Premières Nations et des Inuits, le Gouvernement du Québec a donc accordé une attention particulière à la jeunesse autochtone. Nous croyons qu’il est donc essentiel, voire primordial, d’offrir aux jeunes Autochtones l’occasion de s’exprimer, de s’engager et de participer à la vie citoyenne.  Les jeunes des communautés cries sont parfaitement placés pour identifier des solutions aux défis qui concernent leurs communautés et ce plan d’action jeunesse, taillé à leurs besoins, leur permettra de contribuer concrètement au développement de leurs communautés. »

Geoffrey Kelley, ministre responsable des Affaires autochtones

« Grâce au soutien offert, le Conseil jeunesse a maintenant tous les outils en mains pour agir positivement sur l’épanouissement et le bien-être des jeunes Cries et Cris. Il est d’autant plus important pour notre gouvernement d’appuyer des initiatives et des actions concrètes qui permettront de mobiliser la jeunesse autochtone. Ces derniers représentent le futur des communautés et nous nous devons de les accompagner afin qu’ils puissent développer leur plein potentiel et devenir de réels acteurs de changement de notre société. »

Luc Blanchette, ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs et ministre responsable de la région de l’Abitibi-Témiscamingue et de la région du Nord-du-Québec

« Les jeunes Autochtones partagent certaines situations avec l’ensemble des jeunes Québécois et Québécoises, mais ils ont des besoins et des réalités qui leur sont propres et pour lesquels il faut offrir des solutions pertinentes et culturellement significatives. Nous le voyons, les jeunes Cries et Cris sont engagés dans leur épanouissement. Ils manifestent une volonté de changement et une capacité de prise en charge qui ne se démentent pas. La Politique québécoise de la jeunesse 2030 et la stratégie d’action jeunesse qui en relève ont la portée qu’on leur souhaitait. Je suis heureuse qu’elles soutiennent la mobilisation déjà existante des communautés telles que la communauté crie. »

Karine Vallières, adjointe parlementaire du premier ministre pour les dossiers jeunesse

Faits saillants :

  • Deux autres stratégies d’action jeunesse autochtone sont en élaboration, soit la stratégie d’action jeunesse inuite, par le Conseil jeunesse Qarjuit, et la stratégie d’action jeunesse autochtone, par le Réseau jeunesse de l’Assemblée des Premières Nations du Québec, par Femmes autochtones du Québec et par le Regroupement des centres d’amitié autochtones du Québec.
  • La Politique québécoise de la jeunesse 2030 est sous la responsabilité directe du premier ministre. Elle est un cadre de référence et une occasion pour le gouvernement de donner une impulsion nouvelle à son intervention en faveur des jeunes.
  • La Stratégie d’action jeunesse 2016-2021 contient les mesures que le gouvernement compte financer pour réaliser les objectifs de la Politique québécoise de la jeunesse 2030 au cours des cinq prochaines années.
  • Le Plan d’action gouvernemental pour le développement social et culturel des Premières Nations et des Inuits porte une attention particulière aux jeunes Autochtones. Il souhaite soutenir les milieux autochtones afin que ceux-ci puissent accompagner les jeunes dans leur itinéraire de vie et offrir des services qui aideront ces derniers à devenir des citoyens actifs capables d’occuper efficacement la place centrale qui leur revient nécessairement dans le développement et la vitalité de leur communauté et de la société québécoise dans son ensemble.
  • La Stratégie d’action jeunesse crie 2017-2022 a pour mission de faciliter le développement des capacités, du leadership et de la joie de vivre de la jeunesse afin d’assurer un avenir meilleur pour la nation et le peuple cris. 
  • Le Plan d’action stratégique pour la jeunesse crie vise à favoriser la conception, le financement et l’exécution de programmes pour l’épanouissement des jeunes Cries et Cris. Il prévoit le financement d’initiatives personnelles, collectives et communautaires répondant aux besoins de la clientèle cible, et ce, à l’échelle locale et régionale. 

Lien utile :

Signature gouvernementale
Secrétariat aux affaires autochtones
905, avenue Honoré-Mercier, 1er étage - Québec (Qc)  G1R 5M6 - 418 643-3166
Mise en ligne : 28 mai 2018