Menu Contenu
Secrétariat aux affaires autochtones

La ministre Sylvie D’Amours au Nunavik

115,8 millions $ pour réduire le coût de la vie au Nunavik

Québec, le 11 avril 2019. – La ministre responsable des Affaires autochtones, Mme Sylvie D’Amours, profite de sa visite au Nunavik pour annoncer le renouvellement de l’Entente sur le financement de mesures visant la réduction du coût de la vie au Nunavik liant le gouvernement du Québec à l’Administration régionale Kativik et à la Société Makivik.

En vertu de cette entente, le gouvernement versera à l’Administration régionale Kativik une somme de 115,8 millions de dollars sur six ans pour permettre la mise en œuvre d’une série de mesures qui viseront à réduire le coût de la vie pour les résidents du Nunavik, améliorer les conditions socio-économiques des plus défavorisés, et promouvoir un mode de vie sain qui prend en considération la culture et les traditions des Inuits en encourageant la pratique d’activités de subsistance.

Selon une étude réalisée par l’Université Laval, l’indice comparatif du coût de la vie entre le Nunavik et la ville de Québec indique que, globalement, le coût de la vie est 28,7  % plus élevé au Nunavik.

Citation :

« Le Nunavik est situé complètement à l’extérieur des grands réseaux de distribution alimentaire ou commerciale. L’absence de routes et la rigueur du climat entraînent une hausse considérable du coût des biens et des services, ce qui accroit grandement le fardeau des familles du Nunavik. L’aide financière accordée par le gouvernement est donc essentielle au maintien et à l’amélioration des conditions de vie au Nunavik. Je suis très heureuse de m’associer à cette annonce. »

Sylvie D’Amours, ministre responsable des Affaires autochtones

« Voici un bel exemple de la collaboration qui est possible entre le territoire inuit du Nunavik et le gouvernement du Québec pour rendre la vie dans le nord plus abordable. Nous devons consacrer beaucoup plus d’efforts pour rendre la vie ici plus équitable par rapport au reste du Québec. La situation actuelle est inacceptable dans la société contemporaine, puisqu’il y a des familles qui souffrent de faim tous les jours. Les mesures que nous avons mises en œuvre en collaboration avec le Québec nous mettent sur la bonne voie pour réduire l’écart entre le niveau de vie dans la partie nord de la province et celui de la partie sud. »

Charlie Watt, Président de la Société Makivik

« Ce programme est essentiel au bien-être des Nunavimmiuts qui dans certaines communautés n’arrivent pas à s’alimenter convenablement. En partenariat avec le gouvernement du Québec et la Société Makivik, l’Administration régionale Kativik continue de jouer un rôle de premier plan pour aider les familles du Nunavik. Ce programme contribue à réduire le prix d’aliments et de biens essentiels, diminuer les coûts de transport, encourager la consommation d’aliments traditionnels et aider à réduire le fardeau financier des personnes âgées. »

Jennifer Munick, présidente Administration régional Kativik

– 30 –

Signature gouvernementale
Secrétariat aux affaires autochtones
905, avenue Honoré-Mercier, 1er étage - Québec (Qc)  G1R 5M6 - 418 643-3166
Mise en ligne : 11 avril 2019