Retour à l'accueil Accueil Plan du site Nous joindre Portail Québec - Ce lien externe s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre Recherche English Site du Ministre du Conseil Exécutif - Ce lien externe s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre
Menu Contenu
Secrétariat aux affaires autochtones

Notes pour une allocution du Ministre délégué aux Affaires intergouvernementales canadiennes et aux Affaires autochtones, monsieur Benoît Pelletier, dans le cadre de l’ inauguration du Centre communautaire multifonctionnel de Kawawachikamach

Kawawachikamach, 12 août 2003

La version prononcée fait foi

Introduction
Salutation des personnalités présentes.

C’est avec un grand plaisir que je réponds à votre invitation aujourd’hui. Je tiens à vous remercier de m’accueillir ainsi dans votre communauté. Je considère que ces visites sont pour moi autant d’excellentes occasions de parfaire mes connaissances de la réalité actuelle des Autochtones du Québec.

Une nouvelle approche pour le Québec en affaires autochtones

Tout d’abord, je voudrais rappeler en quelques mots l’approche actuelle du gouvernement du Québec en affaires autochtones. En effet, notre action sera dorénavant guidée par deux maîtres mots : continuité et progrès. Continuité, parce que nous ne remettrons pas en question les progrès réalisés au cours des dernières années. Nous poursuivrons résolument dans la voie du dialogue afin d’établir un partenariat fondé sur la confiance et le respect avec les nations et les différentes communautés du Québec.

Progrès, parce que nous entendons non seulement promouvoir le respect mutuel et le dialogue, mais nous voulons aussi faire progresser nos échanges avec les onze nations pour le plus grand bien de l’ensemble des habitants du Québec.

D’ailleurs, le gouvernement a posé plusieurs gestes concrets dans cette voie. Je voudrais insister en particulier sur un de ceux-ci que je considère très important et qui constitue une manifestation claire de cette nouvelle approche, soit l’engagement politique mutuel signé le 17 juin 2003 par le premier ministre du Québec, M. Jean Charest, et le chef de l’Assemblé des Premières Nations du Québec et du Labrador, M. Ghislain Picard.

Ce document est un exemple de ce que nous entendons par respect mutuel : nous voulons que les nations autochtones soient respectées partout où elles sont sur le territoire du Québec que nous partageons depuis plus de quatre siècles. Nous voulons que notre avenir soit partagé et plus prospère. Et tout ceci, nous l’établissons sur une base de nation à nation.

Plus que jamais, notre approche reposera sur le dialogue et la coopération. C’est la voie la plus rentable, et ce, à tous les points de vue. D’ailleurs, la coopération débouche sur des partenariats fructueux, comme le montre bien la réalisation du Centre multifonctionnel que nous inaugurons aujourd’hui.

Le centre communautaire multifonctionnel de Kawawachikamach

En effet, la réalisation de ce centre illustre particulièrement bien l’approche dont je viens de dire quelques mots. C’est un projet que nous avons réalisé ensemble, selon le principe du partenariat. Par le biais du Fonds de développement pour les Autochtones, le gouvernement du Québec a investi, et j’insiste ici sur le terme « investi », 656 00 dollars dans la mise sur pied de ce centre, dont les bienfaits seront considérables pour la communauté de Kawawachikamach.

À ce chapitre, je voudrais maintenant souligner quelques-unes des retombées positives qui découleront du Centre multifonctionnel de Kawawachikamach. Pour ce faire, il faut rappeler ses deux missions principales : le développement socio-économique et les activités à caractère communautaire.

Au niveau du développement économique, les activités de formation et d’appui à l’entrepreneurship auront des impacts concrets sur la situation économique de la communauté de multiples façons, par exemple en améliorant l’employabilité des jeunes, en stimulant l’entrepreneurship de ses membres ou encore en favorisant la mise sur pied et l’agrandissement d’entreprises locales. L’ensemble de ces actions aura pour effet l’amélioration des conditions socio-économiques globales, à la fois pour et par la communauté.

De plus, le Centre aura également une vocation communautaire, en plus de pouvoir servir de refuge en cas de sinistre ou de panne d’électricité prolongée. Sans entrer dans le détail de la multitude d’activités à caractère communautaire qui pourront s’y tenir, nous pouvons facilement entrevoir l’impact positif qu’elles auront sur la vie sociale de la communauté.

Fort de ces caractéristiques, le Centre communautaire multifonctionnel de Kawawachikamach est un projet structurant dont les membres de la communauté peuvent s’enorgueillir. D’ailleurs, le gouvernement du Québec est lui aussi très fier d’être associé à une réalisation aussi bénéfique pour les jeunes en particulier et pour l’avenir de la communauté en général.

Enfin, comme il est ici question à la fois de fierté et des jeunes, je souhaiterais profiter de l’occasion pour souligner brièvement un événement avec lequel le gouvernement du Québec est très fier d’avoir été associé : le championnat national de karaté junior qui s’est tenu ici même les 22 et 23 mars derniers. Par leurs performances et leurs efforts soutenus, les jeunes de Kawawachikamach ont fait honneur à leur communauté.

Rappel de deux autres projets réalisés dans le cadre du Fonds de développement pour les Autochtones

Au niveau des réalisations communes de la communauté de Kawawachikamach et du gouvernement du Québec, j’aimerais mentionner deux autres projets d’importance ayant reçu l’aide du Fonds de développement pour les Autochtones. En effet, le projet que nous inaugurons aujourd’hui n’est ni le premier ni le dernier à voir le jour dans cette communauté. Il s’inscrit dans la foulée d’autres projets qui démontrent l’importance de la nation naskapie aux yeux du gouvernement.

Ainsi, en 2000, la construction d’un centre de loisirs incluant une piscine communautaire et une salle de séjour pour les jeunes a pu bénéficier d’une contribution de 734 000 dollars du Fonds de développement pour les Autochtones. C’est une autre initiative dont les retombées positives pour les jeunes sont évidentes.

De même, en 2001-2002, l’agrandissement et la rénovation des bureaux administratifs du conseil de bande pour les doter de locaux à caractère communautaire aura reçu plus de 409 000 dollars du Fonds.

Conclusion : le maintien d’une relation profitable

Toujours dans une perspective de continuité et de progrès, nous devons maintenir et développer le bon esprit de collaboration qui s’est créé avec la réalisation des projets mentionnés. Il importe pour l’avenir du Québec et pour celui de la nation naskapie de préserver cet état d’esprit. Ensemble, nous pouvons mieux travailler pour améliorer les conditions de vie de nos populations.

Enfin, vous pouvez être assurés qu’en ma qualité de ministre délégué aux Affaires intergouvernementales canadiennes et aux Affaires autochtones je travaillerai, de concert avec les représentants de votre nation, dans notre meilleur intérêt à tous.

Je vous remercie de votre attention.

Signature gouvernementale
Secrétariat aux affaires autochtones
905, avenue Honoré-Mercier, 1er étage - Québec (Qc)  G1R 5M6 - 418 643-3166
Dernière mise à jour :
Mise en ligne :