Retour à l'accueil Accueil Plan du site Nous joindre Portail Québec - Ce lien externe s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre Recherche English Site du Ministre du Conseil Exécutif - Ce lien externe s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre
Menu Contenu
Secrétariat aux affaires autochtones

Allocution du ministre responsable des Affaires autochtones et ministre responsable des régions de l'Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec, monsieur Pierre Corbeil

À l'occasion d'une annonce dans la première nation de Mashteuiatsh

Mashteuiatsh, le 12 janvier 2010

(La version prononcée fait foi.)

Bonjour, Kuei,

Permettez-moi d'abord de vous offrir mes meilleurs vœux à l'occasion de la nouvelle année. Je souhaite que 2010 soit pour chacun et chacune de vous une année marquée au sceau de la réussite.

Et cette année débute comme telle, puisque nous sommes ici pour annoncer des projets qui ouvrent des voies de développement très intéressantes pour cette nation et pour toute la région dans deux secteurs différents : le tourisme et la gestion des ressources. Des projets auxquels le gouvernement du Québec est particulièrement fier de s'associer.

Aire d'aménagement et de développement innue

Tout d'abord, permettez-moi de vous faire part d'une importante avancée dans les négociations avec les Innus d'Essipit, de Mashteuiatsh et de Nutakuan en matière de gestion des ressources. 

D'abord, il importe, je crois, de situer un peu le contexte des progrès réalisés en ce domaine. En 2004, le gouvernement du Québec, le gouvernement du Canada et les premières nations de Mamuitun et de Nutakuan ont signé une entente de principe d'ordre général. Depuis, les parties travaillent de façon soutenue, afin d'en arriver à la signature d'un traité.

Parmi les sujets abordés, il y a, bien sûr, la question de la participation à la gestion des ressources sur le territoire. À ce chapitre, les parties ont longuement discuté d'une formule novatrice, à savoir la création d'une aire d'aménagement et de développement innue, l'AADI. Il s'agit d'un concept, proposé par les Innus, en vertu duquel les Premières Nations, représentées par le Conseil tribal Mamuitun, prendraient en charge la gestion et la planification des ressources d'un territoire convenu. Compte tenu du caractère inédit et novateur de cette délégation de pouvoir, les parties ont convenu que ce concept devrait faire l'objet d'une expérimentation préalable à la conclusion du traité. Cette étape a été jugée nécessaire, afin de mieux préciser et circonscrire les contours de cette nouvelle affectation territoriale avant de l'intégrer dans le futur traité.

L'expérimentation se fera sur le territoire de la réserve  faunique Ashuapmushuan et s'échelonnera sur une période maximale de deux ans. Elle relèvera du Conseil tribal Mamuitun, qui en assumera la coordination et la direction, en très étroite collaboration avec la communauté de Mashteuiatsh et l'implication des communautés d'Essipit et de Nutakuan.

Nous entendons miser sur ce projet pour préciser le concept d'AADI et les modalités d'une éventuelle prise en charge de la gestion des activités forestières par les Innus. Parallèlement et en collaboration avec le ministère des Ressources naturelles et de la Faune, ainsi que de concert avec les milieux régionaux et la SEPAQ, les Innus élaboreront le prototype d'un plan général d'aménagement intégré des ressources applicable à la réserve faunique Ashuapmushuan.

Le gouvernement du Québec appuiera les Innus dans cette expérimentation en fournissant un soutien technique et financier.

Site communautaire de Mashteuiatsh

Nous sommes aussi à Mashteuiatsh aujourd'hui pour donner le feu vert à un autre projet.

L'an dernier, à peu près à pareille date, le Conseil des Montagnais du Lac‑Saint-Jean faisait des démarches auprès du Secrétariat aux affaires autochtones dans la perspective d'aménager un site communautaire à Mashteuiatsh, sur les rives du lac Saint-Jean. Ce projet d'envergure à caractère touristique vise à mettre en valeur la culture et les traditions innues. Le gouvernement du Québec a accueilli cette offre avec enthousiasme. C'est avec plaisir que je vous confirme notre engagement à y investir, notamment par l'entremise du Fonds d'initiatives autochtones. Le coût du projet est estimé à 4 millions de dollars et le Secrétariat aux affaires autochtones envisage d'y contribuer à la hauteur de 400 000 $. Cette somme s'ajoute à la participation de 200 000 $ annoncée en décembre dernier par ma collègue du Tourisme.

Les Innus de Mashteuiatsh sont d'ardents défenseurs de leur culture, de leur langue, de leurs valeurs et de leurs traditions. Dans cette optique, ils font preuve d'un esprit d'initiative et d'une créativité qui méritent d'être soulignés. Le projet soumis par le Conseil s'inscrit dans cette foulée. Il prévoit l'amélioration des structures de services existantes et l'installation de nouveaux équipements culturels. Le site comprendra notamment un pavillon des arts et traditions, une aire d'interprétation, un magasin général, un campement, une zone d'accueil et un pavillon de services. Un scénario d'animation visant à mieux faire connaître la riche culture innue est également envisagé. Enfin, il importe de souligner que les infrastructures serviront autant aux membres de la communauté qu'aux visiteurs de passage dans la région.

Je suis persuadé que les retombées de ce projet, combinées au dynamisme de la communauté innue de Mashteuiatsh, lui donneront un nouvel essor.

Conclusion

Il est clair que le développement économique est le fer de lance du mieux-être des communautés autochtones, tout comme il leur permet de préserver leur identité culturelle et de la faire rayonner. Les gestes que pose le gouvernement du Québec aujourd'hui prouvent, encore une fois, sa volonté d'accompagner les Autochtones selon les principes de respect, de dialogue et de bénéfices mutuels. 

Grâce à la mise en œuvre de ces deux projets, je suis convaincu que les Innus continueront à travailler en étroite collaboration avec le milieu régional, afin que les bénéfices découlant de ces développements économiques profitent non seulement aux premières nations concernées, mais aussi à l'ensemble des citoyens.

Merci! Tshinishkumitin!
Signature gouvernementale
Secrétariat aux affaires autochtones
905, avenue Honoré-Mercier, 1er étage - Québec (Qc)  G1R 5M6 - 418 643-3166
Mise en ligne : 21 janvier 2010