Retour à l'accueil Accueil Plan du site Nous joindre Portail Québec - Ce lien externe s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre Recherche English Site du Ministre du Conseil Exécutif - Ce lien externe s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre
Menu Contenu
Secrétariat aux affaires autochtones

Discours de la ministre déléguée aux Affaires autochtones à l’occasion du 30e anniversaire de l'adoption des quinze principes de reconnaissance des droits des Premières Nations et des Inuits

Le 14 février 2013

(La version prononcée fait foi.)

Madame la première ministre,

Monsieur le président de l’assemblée nationale,

Monsieur le chef régional du Québec de l’Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador,

Monsieur le Grand chef de la nation huronne-wendat,

Monsieur le représentant du chef de l'opposition officielle et député de Jacques-Cartier,

Madame la représentante du chef du deuxième groupe de l'opposition et députée de Montmorency,

Mesdames, messieurs les chefs,

Mesdames, messieurs les ministres,

Mesdames, messieurs les député(e)s,

Distingués invités,

Je vous souhaite à toutes et à tous la bienvenue, et je vous remercie pour votre présence. C’est avec une immense fierté que je célèbre avec vous un anniversaire incontournable, celui d’un grand geste d’amitié entre le gouvernement du Québec et les Autochtones.

Il y a 30 ans, le gouvernement de René Lévesque adoptait 15 principes qui allaient changer la destinée des Premières nations et des Inuits du Québec : Le 9 février 1983, le Conseil des ministres du Québec  reconnaissait dix nations autochtones, responsables de leur destinée, et de la construction de leur propre identité. En 1989, les Malécites venaient s’ajouter à ce nombre.

En adoptant les quinze principes de reconnaissance des droits des Autochtones. C’était une manière de leur dire : Nous reconnaissons votre identité propre, nous sommes attentifs à vos besoins et nous sommes en mesure d’y répondre. Je n’ai pas peur d’affirmer que cette volonté est encore bien présente, 30 ans plus tard. Je suis fière, en tant que ministre déléguée aux Affaires autochtones, de constater que le dialogue, la négociation et la bonne entente sont toujours au cœur de nos relations.

Par l’adoption de ces principes, le gouvernement affirmait sa volonté ferme d’instaurer un climat de bonne entente. Nous sommes tous à même de le constater : des progrès immenses ont été réalisés grâce à une volonté commune, tant du côté des représentants du gouvernement que de celui des communautés autochtones. C’est pourquoi cet anniversaire est si heureux, et j’aimerais dire à chacun d’entre vous, les architectes et les gardiens de cette relation, merci.

Notre gouvernement est toujours aussi vivement habité par cette volonté de voir s’épanouir chacune des communautés autochtones. Pour que cette relation d’égal à égal que nous souhaitons entretenir se reflète également dans le développement et la qualité de vie des communautés autochtones, il nous reste certes du travail à faire. Mais je suis convaincue que nous sommes sur la bonne voie.

De l’adoption de ces principes, jusqu’à la tenue du Sommet sur les Territoires et les Ressources, organisé par l’Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador en décembre dernier, soulignons ces trois dernières décennies de progrès. Inspirons-nous de ces efforts fournis par nos nations tout au long de ces années, pour faire place à davantage de dialogue et de partenariats et ainsi honorer plus que jamais cette amitié qui nous lie.

Merci beaucoup.

Signature gouvernementale
Secrétariat aux affaires autochtones
905, avenue Honoré-Mercier, 1er étage - Québec (Qc)  G1R 5M6 - 418 643-3166
Online as of: February 18, 2013