Retour à l'accueil Accueil Plan du site Nous joindre Portail Québec - Ce lien externe s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre Recherche English Site du Ministre du Conseil Exécutif - Ce lien externe s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre
Menu Contenu
Secrétariat aux affaires autochtones

Allocution de la ministre déléguée aux Affaires autochtones, Élizabeth Larouche, à l'occasion de l'inauguration du centre Miyupimaatisiiun communautaire de Mistissini

Le 5 avril 2013

(La version prononcée fait foi.)

Grand Chef du Grand conseil des Cris Eeyou Istchee, Dr Matthew Coon Come

Chef de la Nation crie de Mistissini, M. Richard Shecapio

La présidente du Conseil d’administration du Conseil Cri de la santé et des services sociaux de la Baie-James, Mme  Bella Petawabano

J’aimerais saluer mes collegues qui m'accompagnent.

Le ministre de la Santé et des Services sociaux et ministre responsable des Aînés, M. Réjean Hébert;

la ministre déléguée aux Services sociaux et à la Protection de la jeunesse, Mme Véronique Hivon;

ainsi que le député d’Ungava et adjoint parlementaire à la ministre des Ressources naturelles pour le volet affaires nordiques, M. Luc Ferland.

En tant que ministre déléguée aux Affaires autochtones, c’est un immense plaisir pour moi d’être ici aujourd’hui pour prendre part à l’inauguration du  nouveau centre communautaire de Mistissini.

Depuis 1975, le cadre des ententes existant entre notre gouvernement et les Cris du Québec a  offert de multiples occasions de collaboration. Le centre communautaire de Mistissini en est un exemple concret. Il traduit, une fois de plus, la volonté du gouvernement de tenir compte des particularités associées à la culture et au mode de vie des Cris.

Plus encore, la participation des Cris à l’administration et à la définition de l’offre en matière de santé et de services sociaux est une belle illustration de notre relation de nation à nation.

Compte tenu des engagements qu’elles contiennent, la Convention de la Baie-James et du Nord québécois, la Paix des braves, ainsi que la récente Entente sur la gouvernance dans le territoire d’Eeyou Istchee Baie-James revêtent une importance capitale. La mise en œuvre de ces ententes est un gage de développement prospère et d’une relation harmonieuse entre nos nations.  Elles doivent continuer à servir de référence commune entre le gouvernement du Québec et les Cris afin de baliser le développement durable en milieu nordique.

Sur ce, je cède immediatement la parole à mon collègue, le docteur Réjean Hébert.

Merci.

Signature gouvernementale
Secrétariat aux affaires autochtones
905, avenue Honoré-Mercier, 1er étage - Québec (Qc)  G1R 5M6 - 418 643-3166
Online as of: April 8, 2013