Retour à l'accueil Accueil Plan du site Nous joindre Portail Québec - Ce lien externe s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre Recherche English Site du Ministre du Conseil Exécutif - Ce lien externe s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre
Menu Contenu
Secrétariat aux affaires autochtones

Allocution de Mme Élizabeth Larouche, ministre déléguée aux Affaires autochtones, à la cérémonie d'ouverture de Shaputuan : semaine de rencontres autochtones

Le 8 avril 2013

(La version prononcée fait foi.)

Monsieur le Chef régional de l’Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador,

Monsieur le Recteur de l’Université de Montréal,

Dr Stanley Vollant,

Mesdames et Messieurs les représentants des communautés autochtones, dont les Innus de l’Institut Tshakapesh,

Mesdames et Messieurs,

Bonjour,

C’est avec grand plaisir que je participe aujourd’hui à cette cérémonie d’ouverture de l’événement Shaputuan à l’Université de Montréal : semaine de rencontres autochtones. Au nom du gouvernement du Québec, je tiens à féliciter le comité organisateur pour cette très belle initiative.

En parcourant la programmation de cette magnifique semaine, j’ai constaté que plusieurs thèmes proposés sont des sujets étroitement liés à la mission du Secrétariat aux affaires autochtones. Je pense notamment au rapprochement entre les peuples, à la promotion de la culture autochtone et à la lutte contre le racisme.

Permettez-moi de commenter votre programme en soulignant plus précisément le projet Innu Meshkenu – Le Chemin Innu, mis sur pied par le Dr Vollant. Depuis 2010, M. Vollant sillonne les communautés autochtones du Québec dans le but de faire la promotion de saines habitudes de vie et d’encourager les membres de ces communautés à réaliser leurs rêves. M. Vollant est un modèle pour notre jeunesse et son aventure est également une belle tribune pour faire connaître aux non-Autochtones la richesse de la culture des Premières Nations. C’est d’ailleurs avec plaisir que je participerai à sa marche, lors de son passage l’automne prochain dans ma région, l’Abitibi.

Il sera également question des jeunes cette semaine. Le Secrétariat aux affaires autochtones croit au rôle de la jeunesse dans l’amélioration des conditions socioéconomiques des communautés autochtones. Ces jeunes, qui représentent une proportion importante des membres des communautés autochtones, sont la relève. C’est sur eux que repose l’avenir. Mon gouvernement souhaite qu’ils disposent d’une tribune pour s’exprimer. C’est pourquoi le Secrétariat soutient le Réseau jeunesse des Premières Nations du Québec et du Labrador depuis sa création, en 2007.

Sur un autre registre, je ne peux passer sous silence la question des pensionnats autochtones, qui figure également à l’ordre du jour de la semaine. Cette sombre période de notre histoire a eu des répercussions dramatiques sur les peuples autochtones, répercussions que l’on ne peut ignorer. Que ce soit au niveau de la culture, de la langue, de l’identité ainsi que des relations familiales et sociales, les Autochtones ont été plus qu’ébranlés par cette triste période de l’histoire.

Le gouvernement du Québec reconnaît les impacts des pensionnats autochtones et l’importance du processus de réconciliation entamé par la Commission de vérité et réconciliation.

Chacun des événements menés par la Commission permet l’échange entre les Autochtones et les non-Autochtones. Chacun de ces événements contribue à poser les jalons d’une réconciliation entre nos peuples. Je serai d’ailleurs présente à l’événement national qui se tiendra à Montréal, du 24 au 27 avril prochains.

La question de la condition des femmes des Premières Nations sera également traitée. C’est un thème qui m’est cher. Le Secrétariat aux affaires autochtones contribue financièrement depuis plusieurs années à la mission globale de Femmes autochtones du Québec. Cet organisme appuie les femmes autochtones dans l’amélioration de leurs conditions de vie, notamment par la promotion de la non-violence.

La violence envers les femmes autochtones se retrouve malheureusement souvent au cœur de l’actualité. Je me permets de souligner que cette question fait l’objet de mesures spécifiques dans le cadre de deux plans d’action gouvernementaux, soit l’un en matière de violence conjugale et l’autre en matière d’agression sexuelle. J’ai moi-même eu l’opportunité de rencontrer les représentantes de Femmes autochtones du Québec ainsi que d’autres regroupements de femmes autochtones. Le Secrétariat aux affaires autochtones continuera d’accompagner ces organisations dans la mise en œuvre des actions concrètes que celles-ci souhaitent réaliser.

L’insertion des Autochtones dans le milieu du travail et les besoins des étudiants autochtones figurent aussi parmi les sujets d’échange prévus à votre riche programmation. Il y a actuellement une pénurie de main-d’œuvre au Québec, et ce, dans plusieurs secteurs. Dans un contexte où les besoins de main-d’œuvre sont criants, il importe de tenir compte du fait que les Autochtones représentent un bassin de population important susceptible de répondre à la demande de plusieurs employeurs.

Je pourrais continuer à discuter de votre superbe programmation pendant plusieurs minutes mais le temps me manquerait.

En terminant, je tiens donc à vous féliciter pour la richesse de votre programmation. Il me fait d’ailleurs plaisir de vous remettre une contribution de 5 000 $ pour vous soutenir dans la réalisation de ce bel événement. Je vous souhaite à toutes et à tous, une extraordinaire semaine remplie d’échanges prometteurs et constructifs pour l’avenir des Premières Nations !

Merci de votre attention.

Signature gouvernementale
Secrétariat aux affaires autochtones
905, avenue Honoré-Mercier, 1er étage - Québec (Qc)  G1R 5M6 - 418 643-3166
Online as of: April 10, 2013