Accueil Plan du site Nous joindre Portail Québec Recherche English
Menu Contenu
Secrétariat aux affaires autochtones

Annexe 1
DISPOSITIONS DU CODE DE DÉONTOLOGIE DES MOHAWKS DE KAHNAWAKE

Devoirs et normes de conduite du policier

1. Le policier doit se comporter de manière à préserver la confiance et la considération que requiert sa fonction.

Notamment, le policier ne doit pas :

a) faire usage d'un langage obscène, blasphématoire ou injurieux;
b) omettre ou refuser de s'identifier par un document officiel alors qu'une personne lui en fait la demande;
c) omettre de porter une marque d'identification prescrite dans ses rapports directs avec une personne du public;
d) poser des actes ou tenir des propos injurieux fondés sur la race, la couleur, le sexe, l'orientation sexuelle, la religion, les convictions politiques, la langue, l'âge, la condition sociale, l'état civil, la grossesse, l'origine ethnique ou nationale, le handicap d'une personne ou l'utilisation d'un moyen pour pallier cet handicap;
e) manquer de respect ou de politesse à l'égard d'une personne.

2. Le policier doit éviter toute forme d'abus d'autorité dans ses rapports avec le public.

Notamment, le policier ne doit pas :

a) avoir recours à une force plus grande que celle nécessaire pour accomplir ce qui lui est enjoint ou permis de faire;
b) faire des menaces, de l'intimidation ou du harcèlement;
c) porter sciemment une accusation contre une personne sans justification;
d) abuser de son autorité en vue d'obtenir une déclaration;
e) détenir, aux fins de l'interroger, une personne qui n'est pas en état d'arrestation.


3. Le policier doit respecter l'autorité de la loi et des tribunaux et collaborer à l'administration de la justice.

Notamment, le policier ne doit pas :

a) empêcher ou contribuer à empêcher la justice de suivre son cours;
b) cacher ou ne pas transmettre une preuve ou un renseignement dans le but de favoriser ou de nuire à une personne.


4. Le policier doit exercer ses fonctions avec probité.

Notamment, le policier ne doit pas :

a) endommager ou détruire malicieusement un bien appartenant à une personne;
b) disposer illégalement d'un bien appartenant à une personne;
c) présenter à l'égard d'une personne une recommandation ou un rapport qu'il sait faux ou inexact.

5. Le policier doit exercer ses fonctions avec désintéressement et impartialité et éviter de se placer dans une situation où il serait en conflit d'intérêts de nature à compromettre son impartialité ou à affecter défavorablement son jugement et sa loyauté.

Notamment, le policier ne doit pas :

a) solliciter, accepter ou exiger d'une personne, directement ou indirectement, un don, une récompense, une commission, une ristourne, un rabais, un prêt, une remise de dette, une faveur ou tout autre avantage ou considération de nature à compromettre son impartialité, son jugement ou sa loyauté;
b) verser, offrir de verser ou s'engager à offrir un don, une récompense, une commission, une ristourne, un rabais, un prêt, une remise de dette, une faveur ou tout autre avantage ou considération de nature à compromettre l'impartialité de cette personne dans l'exercice de ses fonctions;
c) recommander à une personne avec laquelle il a été en contact dans l'exercice de ses fonctions, notamment un prévenu, les services d'un procureur en particulier;
d) se placer dans une situation où il serait en conflit d'intérêts lorsqu'il sollicite ou recueille du public de l'argent par la vente d'annonces publicitaires ou de billets ou de quelqu'autre façon au profit d'une personne, d'une organisation ou d'une association.

6. Le policier doit respecter les droit de toute personne placée sous sa garde et éviter de lui montrer de la complaisance.

Notamment, le policier ne doit pas :

a) sauf sur ordonnance médicale, fournir à une personne placée sous sa garde des boissons alcooliques, des stupéfiants, des hallucinogènes, des préparations narcotiques, ou anesthésiques ou tout autre substance pouvant produire l'ivresse, l'affaiblissement ou la perturbation des facultés ou l'inconscience;
b) être négligent ou insouciant à l'égard de la santé ou de la sécurité d'une personne placée sous sa garde;
c) tenter d'obtenir au bénéfice d'une personne placée sous sa garde un avantage indu ou lui procurer un tel avantage;
d) sauf en cas de nécessité, fouiller une personne de sexe opposé, assister à la fouille d'une telle personne ou faire fouiller une personne placée sous sa garde par une personne qui ne soit pas du même sexe;
e) s'ingérer dans les communications entre une personne placée sous sa garde et son procureur;
f) avoir recours à une force plus grande que celle nécessaire à l'égard d'une personne placée sous sa garde;
g) permettre l'incarcération d'un mineur avec un adulte ou d'une personne de sexe féminin avec une personne de sexe masculin sauf dans les cas prévus par la loi.

7. Le policier doit utiliser une arme et toute autre pièce d'équipement avec prudence et discernement.

Notamment, le policier ne doit pas :

a) exhiber, manipuler ou pointer une arme sans justification;
b) négliger de prendre les moyens nécessaires pour empêcher l'usage d'une arme de service par une personne autre qu'un policier.

8. Lorsqu'il constate ou est informé de la présumée commission d'un acte dérogatoire au présent Code, le Chief Peacekeeper doit informer par écrit le citoyen concerné des droits accordés par la « Kahnawake Peacekeeper Law » et adresser copie de cet écrit au « Kahnawake Peacekeepers Administration Board ».

Signature gouvernementale
Secrétariat aux affaires autochtones
905, avenue Honoré-Mercier, 1er étage - Québec (Qc)  G1R 5M6 - 418 643-3166

Mise en ligne : 30 mars 1999