Accueil Plan du site Nous joindre Portail Québec Recherche English
Menu Contenu
Secrétariat aux affaires autochtones

Hurons-Wendats

La nation huronne-wendate est l’une des nations autochtones les plus urbanisées du Québec. Quelque 1 300 Hurons-Wendats habitent à Wendake, une municipalité adjacente à Québec, et 1 700 vivent à l’extérieur de celle-ci. Les Hurons-Wendats ont adopté le français comme langue d’usage, au détriment de la langue huronne-wendate.

Avant l’arrivée des Européens, les Hurons-Wendats menaient une vie semi-sédentaire aux environs de la baie Georgienne, en Ontario. Ils y cultivaient en abondance le maïs ainsi que le tabac, et utilisaient les surplus pour faire du troc à grande échelle avec les autres nations amérindiennes, des Grands Lacs à la baie d’Hudson, notamment.

En 1634 et 1639, des épidémies réduisirent du tiers la population huronne-wendate. Puis, à partir de 1640, la majorité des villages de la Huronie tombèrent aux mains des Iroquois. En 1650, environ 500 Hurons-Wendats quittent la région pour se réfugier à Québec auprès des Français, qui s’avèrent d’importants partenaires commerciaux. Les nouveaux arrivants habitent tour à tour l’île d’Orléans et Sillery, avant de se fixer sur le site actuel de Wendake, en 1697.

Aujourd’hui, Wendake comprend un secteur historique récemment mis en valeur, un quartier résidentiel et une zone industrielle. La Société de développement économique de Wendake apporte son expertise à une soixantaine d’entreprises locales qui fournissent de l’emploi non seulement aux Hurons-Wendats, mais aussi à de nombreux Allochtones. Par ailleurs, le tourisme constitue un apport économique très important pour cette communauté. À cet égard, l’Hôtel-Musée des Premières Nations, inauguré en 2008, s’avère une réussite en ce qui a trait à l’architecture et à la qualité des services qui y sont offerts.

En 1990, un jugement de la Cour suprême du Canada a reconnu la validité d’un traité signé en 1760, qui assurait aux Hurons-Wendats le libre exercice de leur religion et de leurs coutumes sur le territoire qu’ils fréquentaient. En 1998, le Conseil de la nation huronne-wendate amorce une réforme en profondeur du mode d’élection et de représentation des dirigeants ainsi que de la structure de gestion des affaires de la nation. En 2000, le Conseil de la nation huronne-wendate signe avec le gouvernement du Québec une entente-cadre qui sert de base à une négociation particulière portant sur des sujets d’intérêt commun, tels que la chasse, la pêche et la fiscalité. En 2008, la nation huronne-wendate a participé activement, en tant que nation hôte, aux célébrations entourant les fêtes du 400e anniversaire de la ville de Québec.

Page précédente - Page suivante

Signature gouvernementale
Secrétariat aux affaires autochtones
905, avenue Honoré-Mercier, 1er étage - Québec (Qc)  G1R 5M6 - 418 643-3166
Dernière mise à jour : 19 mai 2009
Mise en ligne : 29 octobre 2004