Menu Contenu
Secrétariat aux affaires autochtones
Accueil > Centre de presse > Communiqués > 2020 > 17 novembre 2020

Négociations pour la chasse à l’orignal dans la réserve faunique de La Vérendrye

Le ministre Ian Lafrenire rencontre les chefs de la nation algonquine

Val-d’Or, le 17 novembre 2020 – Une rencontre s’est tenue, hier, à Val-d’Or, entre le ministre responsable des Affaires autochtones, Ian Lafrenière, les chefs des communautés algonquines ainsi que la grande chef du Conseil tribal de la nation algonquine Anishinabeg, Verna Polson. Tous se sont entendus sur l’amorce immédiate d’un processus de négociation afin de trouver des solutions durables pour éviter que la situation vécue à l’automne, pendant la période de chasse à l’orignal, dans la réserve faunique de La Vérendrye et ses environs, ne se reproduise.

Lors de cette rencontre, il a été convenu que le tirage au sort pour la chasse, mené par la Sépaq, serait retardé à mars 2021 et qu’il n’y aurait pas de moyens de pression pendant les négociations. Afin de favoriser des échanges harmonieux entre la nation algonquine et le gouvernement du Québec, le ministre a annoncé la nomination d’un négociateur d’expérience, Mario Gibeault, pour le représenter dans ce processus. Le gouvernement du Québec et les représentantes et représentants algonquins sont mobilisés et prêts à s’engager dans la recherche de solutions mutuellement acceptables.

Citations :

« Je suis convaincu que c’est par le dialogue, la compréhension et le respect mutuel que nous parviendrons, ensemble, à trouver une solution permanente. Nous ne voulons pas que se reproduise une situation comme celle que nous avons vécue plus tôt, cet automne, qui fragilise les relations entre nos nations. Je tiens à remercier tous ceux et celles qui travaillent à trouver des solutions, plus particulièrement mes collègues la députée de Labelle, Chantale Jeannotte, et celui de Gatineau, Robert Bussière. J’ai espoir! »

Ian Lafrenière, ministre responsable des Affaires autochtones

« Il est essentiel de maintenir le dialogue afin d’en arriver à un consensus mutuel. La réussite de cette initiative du ministre Lafrenière démontre une volonté réelle des partis d’améliorer les relations entre nations. »

Pierre Dufour, ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs et ministre responsable de la région de l’Abitibi-Témiscamingue et de la région du Nord-du-Québec

Liens pertinents :

– 30 –

Signature gouvernementale
Secrétariat aux affaires autochtones
905, avenue Honoré-Mercier, 1er étage - Québec (Qc)  G1R 5M6 - 418 643-3166
Mise en ligne :17 novembre 2020