Menu Contenu
Secrétariat aux affaires autochtones
Accueil > Centre de presse > Communiqués > 2020 > 27 novembre 2020

18,4 M$ pour soutenir la mise en place de trois centres d’hébergement pour les étudiantes et étudiants autochtones

Québec, le 27 novembre 2020 – Dans le but d’améliorer l’accessibilité aux études pour les jeunes des Premières Nations, la ministre de l’Enseignement supérieur, Mme Danielle McCann, et le ministre responsable des Affaires autochtones, M. Ian Lafrenière, annoncent l’attribution d’une aide financière de 18,4 millions de dollars à la Société immobilière du Regroupement des centres d’amitié autochtones du Québec (SIRCAAQ) pour soutenir la construction de trois centres d’hébergement.

Ce partenariat avec la SIRCAAQ, financé à même l’enveloppe de 200 millions de dollars annoncée dans le cadre du budget 2020-2021 visant à répondre aux recommandations des commissions (CERP et ENFFADA) permettra d’abord de consolider la construction de deux centres, soit un à Trois‑Rivières et l’autre à Sept-Îles. Les travaux débuteront au printemps 2021 pour une ouverture officielle en août 2022. Un troisième centre, dont l’emplacement sera déterminé en collaboration avec les partenaires autochtones, pourra accueillir ses premiers étudiants à la session d’automne 2025.

La construction de ces centres d’hébergement permet d’éliminer les obstacles qui freinent trop souvent la poursuite des études pour les membres des Premières Nations en leur facilitant l’accès à des logements sécuritaires et conformes à leurs besoins. En plus de logements abordables, des services culturellement pertinents et intégrés seront offerts aux locataires et aux membres de leurs familles dans le but d’encourager la persévérance scolaire, de favoriser la réussite éducative et de faire en sorte que le retour ou la poursuite des études soit un succès pour tous les membres de la famille.

Citations :

« L’accessibilité à l’enseignement supérieur pour tous est une de mes priorités. Je me réjouis de l’annonce d’aujourd’hui, qui permettra de faciliter l’accès à celui-ci pour les jeunes Autochtones. La construction de ces centres d’hébergement facilitera le cheminement des élèves vers un même but : la réussite éducative. Les activités proposées en parallèle favoriseront la persévérance scolaire et le développement du plein potentiel des étudiantes et étudiants autochtones.  »

Danielle McCann, ministre de l’Enseignement supérieur

« Grâce à l’initiative annoncée aujourd’hui, nous fournirons aux élèves adultes et aux étudiants autochtones des logements sécuritaires et conformes à leurs besoins pour qu’ils puissent se concentrer sur leurs études. Par la même occasion, ces milieux de vie communautaires diminueront les sentiments d’isolement et de solitude vécus par les étudiants qui fréquentent les grands établissements d’enseignement urbains. J’ai espoir que dans ces nouvelles installations, avec les services et un soutien adéquats, ils étudieront et s’épanouiront dans un environnement propice, entourés de leur famille, et qu’ils récolteront tout le succès qu’ils méritent. »

Ian Lafrenière, ministre responsable des Affaires autochtones

« Je suis convaincu que l’emplacement stratégique des unités de logement incitera les étudiantes et les étudiants autochtones à poursuivre leurs études dans les établissements d’enseignement supérieur de ma région. Comme vous le savez, la formation est au cœur du plan de relance économique. Nous avons besoin d’une relève jeune et diversifiée pour relever ce défi. Cette accessibilité et toute l’offre de services liée au centre d’hébergement sont des facteurs clé dans la réussite éducative et apportent un sentiment de sécurité lors de la sélection du lieu d’études. »

Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie

« Je suis très heureux que notre gouvernement soutienne la construction d’un centre d’hébergement pour les étudiants autochtones à Sept-Îles, soit en territoire nordique. La persévérance scolaire et la réussite éducative sont essentielles à la formation d’une main-d’œuvre compétente au nord du 49e parallèle comme partout ailleurs au Québec. Encourager la formation des Nord-Côtiers, c’est faire un pas de plus pour le développement socioéconomique de la région et le bien-être des communautés nordiques et autochtones à long terme. »

Jonatan Julien, ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable de la région de la Côte-Nord

« L’annonce d’aujourd’hui vise à soutenir la réussite éducative des Autochtones dans les villes du Québec. Cette mesure proactive soutient une approche novatrice — la création de milieux de vie servant d’ancrages culturels. La mise en œuvre des projets permettra d’offrir des logements adaptés à la réalité des familles autochtones de parents étudiants, tout en leur fournissant un réseau d’entraide, de services et de soutien. Ces conditions gagnantes permettront aux apprenants autochtones de réaliser leur plein potentiel. »

Philippe Meilleur, président du Regroupement des centres d’amitié autochtones du Québec

Faits saillants :

  • L’entente prévoit le versement d’une subvention de 18,4 millions de dollars sur cinq ans, accordée à même l’enveloppe de 200 millions de dollars visant à répondre aux recommandations des différentes commissions (CERP et ENFFADA). Cet investissement s’ajoute au montant de 4,2 millions de dollars du Plan d’action gouvernemental pour le développement social et culturel des Premières nations et des Inuits,qui a été utilisé pour effectuer les analyses liées à la conception des projets.
  • Un comité de déploiement et d’implantation comprenant plusieurs intervenants de différents milieux a été créé pour chacune des villes visées de manière à assurer une réalisation concertée et optimale de ces deux projets. Ces comités ont la responsabilité de développer et d’implanter les projets de milieu de vie.
  • Le projet réalisé à Sept-Îles offrira 32 unités de logement de dimensions variées, allant de studios jusqu’à des unités de six pièces et demie. L’édifice sera installé sur les terrains du Cégep de Sept-Îles.
  • Le projet de Trois-Rivières offrira 40 unités de logement de dimensions variées, allant également de studios jusqu’à des unités de six pièces et demie. L’édifice sera accessible à pied à partir de l’Université et du Cégep.
  • L’emplacement du troisième projet pilote est à déterminer avec les partenaires autochtones.

Liens connexes :

https://www.rcaaq.info/
https://www.facebook.com/enseignementsuperieurquebec
https://twitter.com/Ens_supQC?s=09
https://www.youtube.com/channel/UCgcPCv5VQhsAY3vNNoH6Zrw?view_as=subscriber https://www.linkedin.com/company/339645/admin/

– 30 –

Signature gouvernementale
Secrétariat aux affaires autochtones
905, avenue Honoré-Mercier, 1er étage - Québec (Qc)  G1R 5M6 - 418 643-3166
Mise en ligne :27 novembre 2020